Rechercher

Cancer du sein au masculin


Communiqué d'Europa Donna France.

Cancer du sein chez l’homme : libérons la parole

Plus d’infos dans cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=LB1Pj5e7n3g


Un entretien avec le Dr Marc Espié, oncologue, spécialiste des cancers du sein et Nordhin Boudjelal, patient atteint d’un cancer du sein.

Le cancer du sein chez l’homme existe ! Ce n’est pas qu’une maladie réservée aux femmes.

Beaucoup de préjugés circulent sur cette maladie encore très taboue. Il existe d’abord une difficulté pour les hommes d’admettre qu’ils ont des seins, puis que le cancer du sein soit une réalité. Sidération, surprise, remise en question du diagnostic, même dans le corps médical, il est encore difficile d’en parler. Et cette ignorance sur le sein au masculin complique la vie du patient.

Pour Nordhin Baudjelal, après des années de recherche pour poser un diagnostic, les médecins ont enfin conclu à un cancer du sein, lorsqu’il subit une réduction mammaire. Selon son expérience, le fait de ne pas ressentir de douleur, est un frein à la consultation et au retard de diagnostic.

Combien d’hommes en France sont concernés chaque année ?

Sur les 60 000 cas de cancers chaque année, 1 % sont des cancers du sein concerne les hommes soit à peu près 1000 cas chaque année. Le cancer du sein chez l’homme se déclare plus tard que chez les femmes. On compte à peu près 5 ans de décalage, 63 ans pour les femmes et 68 ans pour les hommes

Faire face au diagnostic : soulagement et peur

Pour Nordhin Baudjelal, l’annonce du diagnostic c’est le soulagement car après des années à ne pas mettre de nom sur sa maladie, il peut mieux l’appréhender et répondre aux nombreuses questions que posait ce sein qui poussait. Le diagnostic fait peur car un cancer du sein fait toujours peur.

Quels sont les facteurs de risque ?

Selon le Dr Marc Espié, les facteurs de risque de ces cancers ne sont pas très connus de manière générale, malgré tout on en connaît quelques-uns :

- les facteurs héréditaires jouent

- les antécédents familiaux favorisent la mutation des gènes susceptibles de développer un cancer du sein chez l’homme.

- Les maladies particulières comme la maladie de Klinefelter

- l’excès d’œstrogènes

- l’obésité

Quels signes doivent alarmer ?

Toute modification de l’aspect du sein doit interroger : rides, boules, grosseurs ou encore écoulement sont anormaux.

De manière générale, toutes modifications observées sur le sein ou sur le mamelon sont des signes à prendre en compte.

Comment réagit l’entourage face au diagnostic ?

Beaucoup de surprise, le sein est encore trop assimilé à la femme et le cancer du sein aussi. Certaines vont même jusqu’à remettre en question l’avis du médecin et répondent que c’est une erreur de diagnostic avant d’admettre la véritable pathologie. Pour le reste de la population, personnel médical inclus, c’est encore considéré comme un tabou.

Quel est le message à faire passer ?

Le cancer du sein chez les hommes existe !

Ce n’est pas qu’une maladie réservée aux femmes. Les résultats plus négatifs observés chez les hommes s’expliquent par un diagnostic plus tardif et un retard thérapeutique.

Comment faire progresser la prévention ?

Accepter l’idée d’avoir un sein puis s’en préoccuper le plus tôt possible car le risque chez l’homme est d’attendre trop longtemps. Ne pas hésiter à voir son médecin, quel que soit le problème.


#cancerdusein #cancerduseinmétastatique#santé

Accuray @Valérie Dollé @Sancie Nakarat


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout